Actualités de la ferme pédagogique La Chèvre Rit

Ecole de Saint Planchers à la Ferme de la Chèvre Rit plantation d'arbres hiver 2022

Vendredi 2 décembre

  

Encore une semaine bien remplie !
La journée de jeudi a commencé par l'arrivé d'un nouveau petit soleil à la ferme : Clémentine est née ! Capucine est maintenant grande sœur, Céline et Alex se préparent à des nuits moins reposantes ...
 
 
Jeudi, nous avons accueillis, sous le soleil encore, l'école de Saint Planchers pour le chantier plantation. Merci à tout les adultes bénévoles qui sont venus porter main forte et qui ont permis au bon déroulement de l'après midi. Les enfants quand à eux ont été GENIAUX. Ils ont planté 207 arbres et arbustes sur une surface de 1.5ha. Avec Méthode, application et joie, nous avons eu le bonheur de voir 200 petites mains s'enfoncer dans la terre et faire naitre les alignements d'arbres. Un grand merci à eux. Des photos du chantier sont ici.
 
 
Sinon, le lendemain était plus gris (météo et ambiance). Avec le froid, nous avons décidé de laisser les chèvres dans la chèvrerie (une herbe trop froide bloque la rumination et peut être létale). Les chèvres était bien énervée, certaines se sont battues toute la journée et Jazzy en a fait les frais. Nous l'avons retrouvée éventrée, avec la panse (un des 4 estomacs de la chèvre) sortant par la plaie pour former une masse grosse comme un ballon de foot ! Direction le vétérinaire. Anesthésie. Nettoyage. Perçage de la panse (pour la faire dégonfler), Puis couture. Jazzy est de retour à la ferme. Pour le moment elle n'est pas très bien. Sa guérison n'est pas garantie.
 
 
Autre sujet. La communauté de commune Granville Terre et Mer s'intéresse à notre mobilité : aidons là. Un questionnaire et en ligne pour prendre en compte votre avis.
 
 
Autre point GTM, un recensement des haies a été effectué sur le territoire. il est maintenant nécessaire de faire une demande pour avoir le droit d'en supprimer. La suppression d'une haie (autorisée ou non) entrainera une obligation de replantation (mesures compensatoires). Ce n'est pas parfait (l'intérêt écologique d'un arbre centenaire ne peut être compensé par un jeune plant) mais c'est déjà un bon début. N'hésitez pas à vous renseigner et restons vigilent sur les arrachages hivernaux.
 
 
Sinon, côté paniers et marché, Jérémy sera présent avec ses Légumes, Corentin avec Crêpes et Galettes, Nico avec Biscuits et Chocolats, Marie France avec Lait, Oeufs, Miel et Jus de pomme, Valérie avec Pain et Pains au lait. Et dans la boutique vous ne trouverez peut être pas Céline, mais il y aura les Fromages de chèvres (ça y est la quantité de lait chute mais il y a encore des fromages) et des Fromages de vache, ainsi que le reste de l'épicerie. Côté panier il y aura de la viande porc.
Pour commander c'est par ici.
 
 
 
Bon week end à tous
   
   
Bonjour,


Vendredi 25 novembre

Bonjour,
 
"A la Sainte Catherine, tout bois prend racine".
Donc la semaine prochaine ce sera plantation d'arbres.
 
Cette année, c'est 300 arbres supplémentaires qui vont venir compléter le projet d'agroforesterie. Des essences locales d'arbres (Chênes, Châtaigniers, Merisiers, Aulne ...) et arbustes (Charme, Noisetier, Prunelier ...) ont été commandé auprès de la Chambre d'Agriculture.A priori, 2 chantiers plantation vont être organisés jeudi 1er et vendredi 2 décembre (après midi). Certaines personnes se sont déjà portées volontaires, nous aurons également la chance d’accueillir des écoles. Si vous êtes intéressés pour venir porter main forte sur l'une ou l'autre de ces journées : vous êtes les bienvenus !
 
 
Sinon, cette semaine, nous avons fait ... du curage (ça à l'air d'être le thème du moment !). Gros nettoyage du box des chevaux et des 4 boxs des boucs (eux aussi en litière accumulée, et non vidée depuis un certain  temps ...) C'était donc à la fourche et avec la remorque tirée par la jument que nous avons entrepris ces travaux qui remplace une bonne séance de sport en salle !
 
Pour ceux qui viennent chercher des paniers ou qui fréquente le marché : il est possible de venir se stationner directement sur la ferme (surtout lorsqu'il pleut ou qu'il fait nuit). Côté légume, ce sera Jérémy du Potager Bio de Jérémy qui prend le relais sur l'hiver. Pour les paniers, 2 possibilités : 10 et 20 €. Il sera également présent sur le marché pour vous proposer des légumes au détail. Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous

Manon

 


Vendredi 18 novembre

Bonjour,
 
Cette semaine, nous avons curé la chèvrerie. Lors de l'aménagement des parcs de chèvres il y a 13 ans, nous avons réfléchit à un curage mécanique afin de rendre moins pénible cette tache avec l'utilisation du tracteur.
 
En effet, nous sommes en litière accumulé : Tous les jours nous paillons les parcs des chèvres mais nous le les vidons que 2 fois par an, juste avant la fin de la période de pâturage (maintenant) et au printemps à la mise à l'herbe. En effet nous avons besoin que les chèvres soient au champs afin que les lots soient libres.
 
Donc les portes latérales de la chèvrerie s'ouvrent et Manu peut retirer la plus grosse partie du fumier avec la fourche du tracteur. Puis les petites mains prennent fourches, bêches, pelles et balais pour terminer de vider, nettoyer et faire briller chaque parc.
Et lundi et mardi dernier c'était curage. Puis lundi soir grande discussion tous les 4 pour réfléchir aux orientations et objectifs de la ferme où nous en avons conclu, pour continuer notre transition, à la vente du petite tracteur. Il servait aux petits travaux (mettre de l'eau aux animaux, transporter du bois, des clôtures ...), mais ne sert presque plus car ces petits travaux sont maintenant fait principalement par Infante (la jument de trait).
 
Et là, mardi, alors que l'autre tracteur (le "gros") était en train de terminer le curage du dernier lot (encore 2 ou 3 fourchées), un câblé a lâché et plus aucune possibilité d'utiliser la fourche !!! Alors les 2 / 3 fourchés du tracteurs se sont transformé en centaines de fourchés de nos bras !!! Et nous sommes allé chercher ... le petit tracteur qui dormait depuis quelques mois et qui nous a bien sauvé pour terminer l'évacuation du fumier ! Drôle de coïncidence, mais le petite tracteur a gagné un sursit !
Alors, nous voici avec une équipe bien fatiguée qui se serait passée de cette séance de muscu gratuite (le curage en temps normal est déjà bien fatiguant). Et un tracteur (le gros) qui cumule : des problèmes de freins, de prise de force (que qui permet de faire tourner fonctionner les outils que l'on met derrière) et autres détails et n'a maintenant plus de fourche ! SNIF !
 
 
Côté panier, la semaine prochaine les paniers seront proposés par Jérémy du Potager Bio de Jérémy à Saint Pair. Mais Philou sera présent avec ses légumes. Marie France propose du Jus de pomme en bib de 3 L disponible directement sur le marché. Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous
Manon

 


Vendredi 11 novembre

Bonjour,
 
Une semaine rien que tous les 4, cela n'arrive pas souvent !!! En effet, nous accueillons de nombreux stagiaires et woofers qui nous sollicitent, tout au long de l'année pour venir découvrir la ferme, les animaux, la fabrication des fromages, le collectif, l'animation ... Ce sont généralement de bons moments que l'on a plaisir à partager. Mais ne sachant dire NON, nous nous retrouvons souvent avec un, deux, trois voir quatre personnes "supplémentaires" à accompagner et gérer. Même si cela fait nous aide souvent, c'est aussi une organisation et une gestion assez rigoureuse qui s'impose. Alors, une semaine sans personne à gérer et le plaisir de se mettre en binôme entre nous, a été fort apprécié !
 
Ce soir, nous sommes passé en monotraite : c'est à dire que nous n'allons traire plus qu'une fois par jour (le matin) et cela jusqu'au printemps ! Dans quelques semaines, les chèvres gestantes vont être taries, pendant que les autres continuerons leur traite quotidienne pendant tout l'hiver. Encore un article sur les lactation longue, dans  Reporterre cette fois ci !
 
Une petite fenêtre météo s'est ouverte cette semaine pour que Manu en profite pour retourner dans les champs faucher de l'herbe .... Et non, le changement climatique ne nous permet pas encore de faire du foin en novembre, mais "juste" de l'enrubannage (une sorte de choucroute d'herbe,assez nutritive) qui sera distribuée avec parcimonie pendant l'hiver.
 
Côté panier, ce sera la dernière commande de légume auprès de Philou pour cette année. Le Jour du Pain propose sont nouveau pain du moment : 5 Farines (orge, sarrasin, seigle, épeautre, blé). Il y aura aussi de la viande de bœuf de la Ferme des Cotis.
Pour commander c'est par ici.
 
 
Bon week end à tous
 

Manon

 


 


AFFICHE 11 novembre

Vendredi 4 novembre

Bonjour,
 
Une semaine paisible à la ferme avec quelques animations pendant que l'automne s'est gentiment installé. Nous nous sommes également consacré à nos "travaux d'hiver" c'est à dire tout ce que l'on met durant l'année dans "il faudra qu'on ...". En ce moment c'est clôtures fixes pour les moutons et poneys, aménagement de la petite serre pour pouvoir y accueillir les groupes, montage d'un petit tunnel pour du stockage de fourrage et de matériel.

Hier le déluge a privé les chèvres de leur sortie au champs !
 
Sinon, nous signons un partenariat avec le GON (Groupe Ornithologique Normand) qui est venu découvrir la ferme et a trouvé intéressant d'étudier les oiseaux qui la fréquente en vue de la gestion de l'on en fait (zéro phyto, plantations de haies, prairies naturelles, diversité des cultures, pâturage, agroforesterie ...). Des inventaires vont être réalisés sur plusieurs années, le premier aura lieu en décembre. Des visites ornithologiques seront également proposées ! Nous vous tiendrons informé.
 
Quelques annonces dans le secteur Granvillais :
 
  • Extinction rébellion Sud Manche propose une présentation publique mardi 8 novembre à 20h30 au bar Le Ti Boussa à Avranches. Ces présentations "En avant vers l'Extinction", présentent tout d'abord un résumé des constats scientifiques actuels sur la situation écologique, puis expose la stratégie de désobéissance civile non violente pensée et développée par notre mouvement international.
    Nous prendrons le temps ensuite d'un échange collectif. Renseignements 0680825893.
  • Troc Plantes et Ciné débat "La Terre sans Abeilles" proposé par les associations Agissons pour le Climat / Horizons solidaires / Manche Nature / SEL / Festival Alimenterre. Rendez vous vendredi 11 novembre. Pour plus d'infos voir la pièce jointe.
  • vide-dressing / vide-maison, 77 rue des Epinettes à Granville, les 11, 12 et 13 novembre de 10h à 18h.
Côté Panier et Marché : Annabelle n'a pas pu venir la semaine dernière, elle sera là mercredi prochain. Le 1er Novembre étant fermé nous n'avons pas fait nos livraisons ni donc récupéré les commandes de viande de porc. Nous nous en excusons. Il sera possible de commander du porc pour mercredi prochain mais avec une DLC très courte (à consommer mercredi soir ou jeudi ou à congeler). Pour vos commandes, c'est par ici.
 
Bon week end à tous.

Manon

 


Chien de berger

Vendredi 28 octobre

 
Bonjour,
 
Gimly, notre fidèle chienne de troupeau depuis 12 ans nous a quitté. Amoureuse de son travaille 2 jours avant de mourir elle venait encore (de son plein grès) chercher les chèvres. Sa mort nous a surpris car elle ne présentait pas beaucoup de signe de vieillissement (à part qu'elle venait de plus en plus souvent faire une petite sieste sur la terrasse). Nous sommes tous triste car nous perdons plus qu'un chien, c'était aussi un compagnon de travail.
 
 
Cette semaine, c'est l'actualité qui vient à nous, pour le meilleur et pour le pire.
A nous rendre chèvre.
 
L'association L214 dont nous ne cautionnons pas tous les points de vue, a le mérite de mettre le doigt là où il faut pour dénoncer des pratiques inacceptables. Et cette fois, c'est l'élevage de chèvre industriel qui est visé. En France, 90% des élevages de chèvres sont Hors sol, et si tous ne ressemblent pas à celui de la vidéo, ceux qui ont plusieurs centaines de chèvres doivent plus ou moins y ressembler. Plus les animaux sont concentrés, plus il y a de maladie. Plus il y a d'animaux, moins il est possible d'avoir une gestion "fine" des soins apporté à ces derniers.
 
 
Vous êtes nombreux à nous avoir interpellé sur l'émission Les petits pieds sur Terre, où l'on présente Jean-Yves ROUELOUX qui pratique depuis plusieurs années les lactations longues. On y présente surtout l'impact de la diffusion d'une précédente émission, qui,  il y a quelques années, avait fait des émules. Nous aussi nous avions écouté cette fameuse émission qui avait suscité beaucoup d'intérêt. Nous avions, alors, suivi un petit groupe qui partait à sa rencontre et avions rencontré Jean-Yves et ses chèvres. L'année suivante nous avions nous aussi essayé les lactations longues. Depuis donc maintenant 4 ans, nous gardons, un nombre de plus en plus important de nos chèvres en lactation. Cette pratique répond à plusieurs problématiques :
 
  • Avoir moins de chevreaux à gérer au printemps car que faire des chevreaux ? Nous avons dés le départ refusé de "vendre" (pour 1€) nos chevreaux dans les fameux  "centres d'engraissements". Du coup, la gestion des chevreaux a toujours été une grosse charge de travaille importante et peu plaisante : les nourrir (quand ils sont plus de 100), aller chercher le lait de vache pour les nourrir, les vendre 1 par 1 aux particuliers, aller porter les derniers à la boucherie ... Avec les lactations longues moins de chevreaux à naitre, plus de temps à leur consacrer et plus facile de leur trouver une place. Depuis 2 ans, nous n'avons plus de chevreau qui partent à l’abattoir.
  • Moins de maladies et de morts. Le nombreux favorise les maladies. C'était toujours à partir du 70/80ème chevreau que les maladies arrivaient et que l'on commençait à avoir des chevreaux qui mourraient. Le temps de travail pour s'occuper de cette "surpopulation" ne nous permettait pas toujours de soigner qualitativement les animaux. L'an dernier, nous avons eu 80 chevreaux et seulement 2 morts (La moyenne doit être de 20% dans les élevage intensifs). De la même manière, chez les chèvres c'est souvent au moment des naissances que l'on a des soucis et des animaux qui meurent. Avec les chèvres en lactation longue, moins de chèvres à prendre soin, donc plus de temps disponible pour celles qui en ont besoin.
  • Des animaux en meilleure santé. Toutes les mamans le diront, une grossesse et un accouchement reste une épreuve pour le corps. C'est pareil pour nos chèvres. Il y a une différence notable lorsque l'on compare les chèvres qui sont en lactation longue dans notre troupeau et les autres : meilleur état corporel, absence de problème de santé (c'était le cas cette année) et meilleur résistance aux parasites !
  • Une gestion plus éthique : Pas de chevreaux en centre d'engraissement, ou tué à la naissance (c'est la solution la plus "éthique" trouvé par d'autres), ou abattus dans des abattoirs douteux, pas de chevreaux à séparer des mères (ce qui est, pour moi, le moment le plus difficile de l'année).
Alors pourquoi toutes les chèvres ne sont pas en lactation longue ?
Pour le moment, il n'est pas possible de mettre toutes les chèvres en lactation longue. Déjà, il y a tout de même un besoin de renouvellement. Certes le besoin est beaucoup moins important si les chèvres sont en lactation longue, mais il existerait tout de même. Il serait alors possible de laisser qu'une 10aine de chèvre se reproduire, peut être moins ...
Le problème réside dans notre capacité de travail : la ferme suit le rythme des saisons :
 
  • Beaucoup de travail au printemps : avec les fameuses naissances, mais aussi, les foins, la gestion du pâturage et toute la partie animation.
  • Un été soutenu
  • Un automne assez chargé, avec encore toute l'activité traite/fromage/vente, des animations et pas mal de travaux.
  • Et en hiver c'est repos (même si on ne reste pas 3 mois sans rien faire !) On profite de la période sans traite, sans fabrication et sans vente pour faire des travaux, réparations, et prendre quelques vacances. Avec les lactations longues, la charge de travail hivernale est beaucoup plus importante et ne nous permettrait pas cette "coupure".
Autre raison, notre élevage se veut respectueux des animaux mais aussi de l'environnement. C'est pourquoi, nous produisons la majeure partie de l'alimentation de nos chèvres et ces dernières ont une nourriture principalement basée sur l'herbe (aliment le moins énergivore à produire). Or en lactation longue, il faut trouver une nourriture riche pour les chèvres toute l'année et notamment l'hiver. Cela passe par des céréales en quantité importantes, d'avantage de luzerne, du colza ... Pour le moment nous n'avons pas de solution pour cette problématique.
 
Donc pour notre transition "lactation longues" :
- 2019 : rencontre avec Jean Yves ROUELOUX suite à l'écoute de l'émission et non mise à la reproduction de 7 chèvres (1er essai)
- 2020 : Premières lactation longue sur les 7 chèvres 4 ont continué à donner du lait.
- 2021 : 14 chèvres en lactation longues au départ mais 11 à l'arrivée.
- 2022 : 14 chèvres en lactation longues au départ et 13 à l'arrivée (on progresse !)
- Pour  2023 : On part avec 22 chèvres (un peu plus d'un tiers du troupeau) ... verdict fin décembre !
 
Côté panier, j'avais oublié d'annoncer que Corentin qui se lance en crêpes et galettes bios (déjà disponible dans les paniers) sera sur le marché mercredi (crêpes + poneys = enfants !). Annabelle sera également présente avec sa gamme de tisane. Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous
 
Manon
 


 


Vendredi 21 octobre

Bonjour,
 
Une semaine animation avec l'accueil de 4 classes de secondes et 4 classes de 6ème pour parler, chèvres (évidemment) mais aussi agriculture biologique et agroforesterie. Des jeunes assez dynamiques (trop ?) mais plutôt intéressés ! Céline et moi sommes également intervenues dans les 4 classes de primaire de l'école de Saint Planchers pour parler des arbres et leurs rôles, le Bocage et l'Agroforesterie. Cette intervention nous a permis de préparer les enfants qui viendront en Novembre nous prêter main forte pour la plantation de nouveaux arbres.
 
 
Le jardin pédagogique s'est encore étoffé avec l'arrivée d'une serre. Cet espace dédié aux animations natures et jardin comprend maintenant une mare, un jardin en lasagne et une serre. Céline vous y accueillera pour des animations pendant les vacances : "Le gouter des apprentis sorciers" et "Fabrique ta potion magique". Descriptif et inscriptions.
 
D'autres animations seront également proposées dans le cadre de Ferme en Folie : "Soins aux créatures magiques" (petite variante de "Aujourd'hui c'est toi le fermier"), et "Sur les traces des bêtes fantastiques", un jeu de piste à faire en famille. Descriptif et Inscriptions.
 
Nous vous proposerons également les tours en carriole avec Django les deux mercredis des vacances, pendant le marché.
 
Sinon côté "fromages", retour du Herbes et Bleuets après plusieurs mois d'absence et de nombreuses fois plébiscité !!! Les productions de Bleuets ont été compliquées ces 2 dernières années et je n'arrivais plus à m'en procurer. Il est de retour, avis aux amateurs ! Enfin, peut être y aura t'il un peu de monde au marché mercredi prochain, mais les productions (œufs et fromages notamment) sont toujours limités donc n'hésitez pas à commander. Et c'est par ici.
 
Bon week end à tous
 

Manon

 


0922 AMSTR affiche2

Vendredi 14 octobre

 
Dépannette
 
Bonjour,
 
Des nouvelles de nos petits soucis avec Ramsès et l'herbe :
  • Ramsès après une cure de kéfir et d'orties a repris du poil de la bête et ses esprits : les chèvres ne le laissent plus indifférent !
  • Pour l'herbe, nous avons trouvé comme solution pour le moment de leur proposer la luzerne qui est plus haute donc plus éloignée du sol et ses odeurs ... mais on arrive à la fin du champ !

 

Cette semaine j'ai envie de vous parler d'une des principale problématique de l'élevage de chèvre : le parasitisme.
 
Tous les animaux ont des parasites. Notamment des parasites intestinaux (des vers !). Les chèvres n'échappent pas à cela. Mais étant donné que ce sont des cueilleuses (elles mangent les branches et feuilles, alors que la vache ou le mouton sont des brouteurs) et originaire du Moyen Orient (donc plutôt chaud et sec) ; manger de l'herbe verte de Normandie n'est pas vraiment ce à quoi elles sont préparées. Donc les parasites qu'elles assimilent en broutant leurs sont d'autant plus délétère.
 
Quel impact ont les parasites ?
Il s'agit d'un équilibre. Si l'animal est en pleine forte et faiblement parasité, tout va bien. Mais si l'animal a une petite perte d'immunité : stress, mise bas, passage infectieux ... les parasites deviennent alors une "charge" de plus (ou de trop) pour l'animal. Cela se traduit part une perte d'état (mauvais poils, amaigrissement...), des signes cliniques (toux, diarrhée, anémie ...) et une chute de la production de lait. Si la charge parasitaire est trop forte, elle peut tuer l'animal. Certains parasites peuvent tuer une chèvre en bonne santé en moins d'une semaine !
 
 
Comment lutter contre ?
Les chèvres se parasitent en pâturant. Si l'on supprime le pâturage, plus de soucis. C'est pourquoi il n'y a pas ce problème de parasitisme en élevage hors sol (l'élevage hors sol chez la chèvre représente 90% des exploitation !) Pour vous faire une idée.
A partir du moment où les chèvres pâturent, il faut mettre en place des techniques pour limiter le parasitisme :
 
  • Le vermifuge chimique ; Eprinex, Panacure, Cydemectine ... efficace en éliminant les parasites mais chimique donc néfaste pour l'environnement et nous même ; également coûteux. Un autre point négatif la résistance (on y revient après). Petite aparté, l'agro-alimentaire a tellement bien négocié les cahiers des charges du label AB que les vermifuges ne sont pas compté comme traitement, on peut en donner autant que l'on veut, même en bio !!!
  • La gestion du pâturage : En s'appuyant sur le cycle des parasites, on effectue une rotation sur les sites de pâturage afin que les animaux ne se parasitent pas trop.
  • Élimination des parasites des pâtures : faire pâturer les champs par d'autres animaux qui n'ont pas les mêmes parasites (et vont ainsi absorber des parasites mais sans les sécréter) ou en éliminant de la parcelle en effectuant un labour (on les enterre !)
  • Le préventif : A certains moments clefs (en fonction de la lune notamment) on donne des plantes à tannin (châtaignier, tanaisie ..) pour permettre de ralentir le cycle du parasite.
  • Le curatif en médecine naturelle : Les huiles essentielles (Cannelle, Girofle, Ail, Origan ...) peuvent être donné pour éliminer une partie des parasites.
  • La sélection génétique : rendre le troupeau de plus en plus résiliant en ne gardant que les chevrettes des chèvres qui ne sont pas sensible aux parasites.

 

Sur notre ferme, nous mettons en place toutes ces méthodes : gestion des pâtures, traitements préventifs et curatifs en médecine naturelle, sélection génétique ... et quand cela ne suffit pas, et que la santé de la chèvre en dépend : traitement chimique. En bio, il y a un délais d'attente (période pendant laquelle on ne peut pas utiliser le lait après un traitement est multiplié par 2 par rapport au "conventionnel").
 
Mais où est le problème ?
Malgré une gestion très rigoureuse du parasitisme, de nombreuses précautions et une utilisation parcimonieuse des traitements chimiques (au cas par cas, après vérification de la présence de parasites), nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir que les parasites de nos chèvres étaient résistants aux traitements chimiques !
Une procédure de pharmacovigilance est en route pour prouver l'inefficacité du produit.
 
En attendant, beaucoup de questions : Malgré toute cette vigilance et une utilisation bien en dessous de la plupart des élevages, comment en sommes nous arrivés là ? Autre interrogation sur les possibilités de soin lorsqu'un animal n'aura pas les capacités à faire face à sa charge parasitaire ! Pour le moment la sélection génétique engagé depuis maintenant 5 ans portent ses fruits car c'est parmi mes jeunes chèvres que l'on donne le moins de traitement.
Affaire à suivre ...
 
Sinon, je passe l'info pour la dépannette qui se tiendra demain à Pierre et Marie Curie (voir pièce jointe) et le festival "La tête dans les étoiles" qui aura lieu à Sartilly ce weekend (Pièce jointe également)
 
Côté panier, il y aura de la viande de porc en commande. Les légumes de Philou et Marie Laure s'accordent à la météo : ça sent l'automne ! Donc pour apprécier les premières flambée de cheminée : Tisane d'Annabelle et petit chocolat de Nico !  Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous
Manon

PS : Promis la semaine prochaine je ferais plus court !

 


Vendredi 8 octobre

Bonjour,
Vous avez vu la belle herbe qui repousse partout ?
 
Et bien nous aussi ! C'est beau. Mais ce n'est pas au goût de ces dames !
Les chèvres ne veulent pas la manger !
Et oui, pendant plusieurs mois sans pluie, les crottes, les animaux morts (insectes, petits mammifères ...), les végétaux ... ne se sont plus décomposés. Du coup, lors des premières pluies, tous éléments se décomposent d'un coup. On suppose qu'une odeur doit s'en dégager, peut être même un goût ; invisible pour nous mais que les chèvres, qui ont le nez fin, ont bien senti ! C'est assez rageant de les mettre au milieu d'une belle prairie toute verte (comme un vert de printemps) et de les voir toutes le nez en l'air à attendre !
 
Sinon, autre mauvaise surprise, Ramsès n'aime plus les filles !
 
En effet le bouc qui devait assuré les saillies de mes chèvres cette année (comme il l'a très bien fait l'an dernier) n'est plus intéressé par ces dames ! Pourquoi ? Aucune idée ! Mais c'est très embêtant lorsque les chèvres tourner autour, se frotter contre lui en remuant de la queue pendant que monsieur cherche un moyen d'être tranquille pour manger ! Normalement, à la saison, un bouc n'a plus qu'une idée en tête : se reproduire (et parfois même jusqu'à en oublier de manger !). C'est d'ailleurs pour cela que les boucs sentent si fort en automne. Ils s'urinent sur les pattes avant et la barbichette pour développer une certaine odeur très attractive pour les chèvres. Dans le cas de Ramsès il n'y a aucune odeur !
Pour le moment on cherche un plan B : le bouc Poitevin (O'Maley) mais cela ne me permettrait pas de continuer notre sélection, utiliser ceux achetés chevreau au printemps (Tarzan et Torgal), mais ils n'ont que 7 mois ... Trouver un nouveau bouc au moment où tous les éleveurs ont évidemment besoin de leurs boucs ? Affaire à suivre !
 
Côté paniers, nous avons le regret de vous annoncer que Manon qui vous proposé, pendant la saison, bulots et coquilles St Jacques, ne reviendra plus, elle cesse son activité ! Snif ! Mais les autres producteurs seront bien présent au poste pour vous proposer leurs produits cultivés et/ou transformé avec passion. Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous

Manon

 


Vendredi 30 septembre

Bonjour,
 
Alors pourquoi les saillies de nos chèvres commencent le 21 septembre ?
Parce que 5 mois après c'est carnaval ! Alors on fête la fin de la "pause" hivernale avec notre fête préférée, puis c'est partie pour la saison avec les premières naissances ! Donc rendez vous à partir du 21 février pour les premiers chevreaux !
 
Pour parler de jardin...
Nous avons commencé à récolter les courges. Pour le moment, 120kg et nous savons que nous n'aurons pas beaucoup plus avec les quelques courges restées sur place qui sont à cueillir plus tardivement.
Nous vous mettrons des petites photos de la récolte ce weekend :)
Alors pourquoi si peu de courges cette année? Il y a bien sur la sécheresse qui a eu son petit effet, mais pas que. Quelques erreurs de notre part ont aussi été mis en évidence :
- Les plants que nous avons mis en terre étaient trop avancés. Si on peut vous donner un conseil, quand vous choisissez vos plants au printemps, il vaut mieux de petits plants vigoureux que de grands plants déjà bien développés. Les premiers auront plus de chance de réussites car ils s'implanteront mieux jeunes que trop vieux (risques de pincements des tiges notamment)
- Un repiquage peut-être trop léger, mal buté au pied.
- Une bâche d'ensilage non poreuse (les plants ont pris des coups de soleil et la terre n'était pas assez humide en dessous.
Mais de nos erreurs nous ne retiendrons que le meilleur : on fera mieux l'année prochaine :) pour espérer atteindre de nouveau les 500kg dont nous étions si fiers l'an passé !
 
Et l'animation dans tout ça ?
Pour cet automne, nous participons de nouveau au festival "Ferme en Folie".
Nous avons fait une programmation avec des nouveautés !
  • Soins aux créature mystérieuses : Par ces temps mystérieux de l'automne, des sorcières et des êtres magiques, venez découvrir les créatures mystérieuses qui vivent sur notre ferme : bêtes à grandes oreilles, pattes écailleuses et animaux cornus ! Un temps privilégié, où les enfants seront amenés à effectuer par eux mêmes les soins aux animaux. Ce sera également l'occasion pour les enfants de laisser libre cour à leur imagination en créant leur propre animal chimérique.
  • Sur les traces des bêtes fantastiques : Avec l'automne des bêtes étranges se sont installées sur la ferme et notre sorcière apothicaire à besoin d'aide. Pour cela, nous recherchons des apprentis sorciers et sorcières. Un parcours, sous forme de photo-guide, vous amènera à découvrir la ferme et ses alentours à la recherche de différents indices. Un jeu à faire en famille, 2 livrets de difficultés différents seront disponibles selon l'âge des enfants. Prévoir des vêtements adaptés à la météo et un stylo.
  • Baptêmes en poneys ou en carriole : Venez découvrir nos animaux à sabots lors d’un tour en poney ou en carriole tirée par Django notre âne du Cotentin. Au cœur de la ferme pendant le marché de producteurs, les enfants pourront être au contact des animaux de la basse cour. Animation courte entre 17h et la tombée de la nuit.
  • Le goûter des apprentis sorciers (avec l'association Aubépine) : Comme un apprenti sorcier, viens découvrir et cueillir les légumes qui se cachent dans le jardin d’automne. Et avec tous les ingrédients que nous récolterons, nous pourrons concocter un goûter afin de terminer la journée sur une note gourmande !
  • Fabrique ta potion magique (avec l'association Aubépine) : Fabriquer une potion magique, c’est ce que te propose l’association Aubépine. Lors d’une promenade dans la nature, nous cueillerons les plantes et découvrirons certains de leurs secrets. Avec tout ça, nous confectionnerons un petit remède de sorcière que tu pourras emporter avec toi !
 
Sinon côté paniers, cette semaine pas de régime, nous avons rectifié le formulaire, vous pouvez commander des crêpes ET des galettes. Il y aura égalment du porc en commande. Enfin, nous avons de l'huile de colza locale et zéro déchet, pensez à votre bouteille lorsque vous venez chercher votre commande. Pour commander c'est par ici. 
 
Bon week end à tous
 
Céline et Manon

 


Vous êtes ici : Home Actualités