Actualités de la ferme pédagogique La Chèvre Rit

Chien de berger

Vendredi 28 octobre

 
Bonjour,
 
Gimly, notre fidèle chienne de troupeau depuis 12 ans nous a quitté. Amoureuse de son travaille 2 jours avant de mourir elle venait encore (de son plein grès) chercher les chèvres. Sa mort nous a surpris car elle ne présentait pas beaucoup de signe de vieillissement (à part qu'elle venait de plus en plus souvent faire une petite sieste sur la terrasse). Nous sommes tous triste car nous perdons plus qu'un chien, c'était aussi un compagnon de travail.
 
 
Cette semaine, c'est l'actualité qui vient à nous, pour le meilleur et pour le pire.
A nous rendre chèvre.
 
L'association L214 dont nous ne cautionnons pas tous les points de vue, a le mérite de mettre le doigt là où il faut pour dénoncer des pratiques inacceptables. Et cette fois, c'est l'élevage de chèvre industriel qui est visé. En France, 90% des élevages de chèvres sont Hors sol, et si tous ne ressemblent pas à celui de la vidéo, ceux qui ont plusieurs centaines de chèvres doivent plus ou moins y ressembler. Plus les animaux sont concentrés, plus il y a de maladie. Plus il y a d'animaux, moins il est possible d'avoir une gestion "fine" des soins apporté à ces derniers.
 
 
Vous êtes nombreux à nous avoir interpellé sur l'émission Les petits pieds sur Terre, où l'on présente Jean-Yves ROUELOUX qui pratique depuis plusieurs années les lactations longues. On y présente surtout l'impact de la diffusion d'une précédente émission, qui,  il y a quelques années, avait fait des émules. Nous aussi nous avions écouté cette fameuse émission qui avait suscité beaucoup d'intérêt. Nous avions, alors, suivi un petit groupe qui partait à sa rencontre et avions rencontré Jean-Yves et ses chèvres. L'année suivante nous avions nous aussi essayé les lactations longues. Depuis donc maintenant 4 ans, nous gardons, un nombre de plus en plus important de nos chèvres en lactation. Cette pratique répond à plusieurs problématiques :
 
  • Avoir moins de chevreaux à gérer au printemps car que faire des chevreaux ? Nous avons dés le départ refusé de "vendre" (pour 1€) nos chevreaux dans les fameux  "centres d'engraissements". Du coup, la gestion des chevreaux a toujours été une grosse charge de travaille importante et peu plaisante : les nourrir (quand ils sont plus de 100), aller chercher le lait de vache pour les nourrir, les vendre 1 par 1 aux particuliers, aller porter les derniers à la boucherie ... Avec les lactations longues moins de chevreaux à naitre, plus de temps à leur consacrer et plus facile de leur trouver une place. Depuis 2 ans, nous n'avons plus de chevreau qui partent à l’abattoir.
  • Moins de maladies et de morts. Le nombreux favorise les maladies. C'était toujours à partir du 70/80ème chevreau que les maladies arrivaient et que l'on commençait à avoir des chevreaux qui mourraient. Le temps de travail pour s'occuper de cette "surpopulation" ne nous permettait pas toujours de soigner qualitativement les animaux. L'an dernier, nous avons eu 80 chevreaux et seulement 2 morts (La moyenne doit être de 20% dans les élevage intensifs). De la même manière, chez les chèvres c'est souvent au moment des naissances que l'on a des soucis et des animaux qui meurent. Avec les chèvres en lactation longue, moins de chèvres à prendre soin, donc plus de temps disponible pour celles qui en ont besoin.
  • Des animaux en meilleure santé. Toutes les mamans le diront, une grossesse et un accouchement reste une épreuve pour le corps. C'est pareil pour nos chèvres. Il y a une différence notable lorsque l'on compare les chèvres qui sont en lactation longue dans notre troupeau et les autres : meilleur état corporel, absence de problème de santé (c'était le cas cette année) et meilleur résistance aux parasites !
  • Une gestion plus éthique : Pas de chevreaux en centre d'engraissement, ou tué à la naissance (c'est la solution la plus "éthique" trouvé par d'autres), ou abattus dans des abattoirs douteux, pas de chevreaux à séparer des mères (ce qui est, pour moi, le moment le plus difficile de l'année).
Alors pourquoi toutes les chèvres ne sont pas en lactation longue ?
Pour le moment, il n'est pas possible de mettre toutes les chèvres en lactation longue. Déjà, il y a tout de même un besoin de renouvellement. Certes le besoin est beaucoup moins important si les chèvres sont en lactation longue, mais il existerait tout de même. Il serait alors possible de laisser qu'une 10aine de chèvre se reproduire, peut être moins ...
Le problème réside dans notre capacité de travail : la ferme suit le rythme des saisons :
 
  • Beaucoup de travail au printemps : avec les fameuses naissances, mais aussi, les foins, la gestion du pâturage et toute la partie animation.
  • Un été soutenu
  • Un automne assez chargé, avec encore toute l'activité traite/fromage/vente, des animations et pas mal de travaux.
  • Et en hiver c'est repos (même si on ne reste pas 3 mois sans rien faire !) On profite de la période sans traite, sans fabrication et sans vente pour faire des travaux, réparations, et prendre quelques vacances. Avec les lactations longues, la charge de travail hivernale est beaucoup plus importante et ne nous permettrait pas cette "coupure".
Autre raison, notre élevage se veut respectueux des animaux mais aussi de l'environnement. C'est pourquoi, nous produisons la majeure partie de l'alimentation de nos chèvres et ces dernières ont une nourriture principalement basée sur l'herbe (aliment le moins énergivore à produire). Or en lactation longue, il faut trouver une nourriture riche pour les chèvres toute l'année et notamment l'hiver. Cela passe par des céréales en quantité importantes, d'avantage de luzerne, du colza ... Pour le moment nous n'avons pas de solution pour cette problématique.
 
Donc pour notre transition "lactation longues" :
- 2019 : rencontre avec Jean Yves ROUELOUX suite à l'écoute de l'émission et non mise à la reproduction de 7 chèvres (1er essai)
- 2020 : Premières lactation longue sur les 7 chèvres 4 ont continué à donner du lait.
- 2021 : 14 chèvres en lactation longues au départ mais 11 à l'arrivée.
- 2022 : 14 chèvres en lactation longues au départ et 13 à l'arrivée (on progresse !)
- Pour  2023 : On part avec 22 chèvres (un peu plus d'un tiers du troupeau) ... verdict fin décembre !
 
Côté panier, j'avais oublié d'annoncer que Corentin qui se lance en crêpes et galettes bios (déjà disponible dans les paniers) sera sur le marché mercredi (crêpes + poneys = enfants !). Annabelle sera également présente avec sa gamme de tisane. Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous
 
Manon
 


 


Vendredi 21 octobre

Bonjour,
 
Une semaine animation avec l'accueil de 4 classes de secondes et 4 classes de 6ème pour parler, chèvres (évidemment) mais aussi agriculture biologique et agroforesterie. Des jeunes assez dynamiques (trop ?) mais plutôt intéressés ! Céline et moi sommes également intervenues dans les 4 classes de primaire de l'école de Saint Planchers pour parler des arbres et leurs rôles, le Bocage et l'Agroforesterie. Cette intervention nous a permis de préparer les enfants qui viendront en Novembre nous prêter main forte pour la plantation de nouveaux arbres.
 
 
Le jardin pédagogique s'est encore étoffé avec l'arrivée d'une serre. Cet espace dédié aux animations natures et jardin comprend maintenant une mare, un jardin en lasagne et une serre. Céline vous y accueillera pour des animations pendant les vacances : "Le gouter des apprentis sorciers" et "Fabrique ta potion magique". Descriptif et inscriptions.
 
D'autres animations seront également proposées dans le cadre de Ferme en Folie : "Soins aux créatures magiques" (petite variante de "Aujourd'hui c'est toi le fermier"), et "Sur les traces des bêtes fantastiques", un jeu de piste à faire en famille. Descriptif et Inscriptions.
 
Nous vous proposerons également les tours en carriole avec Django les deux mercredis des vacances, pendant le marché.
 
Sinon côté "fromages", retour du Herbes et Bleuets après plusieurs mois d'absence et de nombreuses fois plébiscité !!! Les productions de Bleuets ont été compliquées ces 2 dernières années et je n'arrivais plus à m'en procurer. Il est de retour, avis aux amateurs ! Enfin, peut être y aura t'il un peu de monde au marché mercredi prochain, mais les productions (œufs et fromages notamment) sont toujours limités donc n'hésitez pas à commander. Et c'est par ici.
 
Bon week end à tous
 

Manon

 


0922 AMSTR affiche2

Vendredi 14 octobre

 
Dépannette
 
Bonjour,
 
Des nouvelles de nos petits soucis avec Ramsès et l'herbe :
  • Ramsès après une cure de kéfir et d'orties a repris du poil de la bête et ses esprits : les chèvres ne le laissent plus indifférent !
  • Pour l'herbe, nous avons trouvé comme solution pour le moment de leur proposer la luzerne qui est plus haute donc plus éloignée du sol et ses odeurs ... mais on arrive à la fin du champ !

 

Cette semaine j'ai envie de vous parler d'une des principale problématique de l'élevage de chèvre : le parasitisme.
 
Tous les animaux ont des parasites. Notamment des parasites intestinaux (des vers !). Les chèvres n'échappent pas à cela. Mais étant donné que ce sont des cueilleuses (elles mangent les branches et feuilles, alors que la vache ou le mouton sont des brouteurs) et originaire du Moyen Orient (donc plutôt chaud et sec) ; manger de l'herbe verte de Normandie n'est pas vraiment ce à quoi elles sont préparées. Donc les parasites qu'elles assimilent en broutant leurs sont d'autant plus délétère.
 
Quel impact ont les parasites ?
Il s'agit d'un équilibre. Si l'animal est en pleine forte et faiblement parasité, tout va bien. Mais si l'animal a une petite perte d'immunité : stress, mise bas, passage infectieux ... les parasites deviennent alors une "charge" de plus (ou de trop) pour l'animal. Cela se traduit part une perte d'état (mauvais poils, amaigrissement...), des signes cliniques (toux, diarrhée, anémie ...) et une chute de la production de lait. Si la charge parasitaire est trop forte, elle peut tuer l'animal. Certains parasites peuvent tuer une chèvre en bonne santé en moins d'une semaine !
 
 
Comment lutter contre ?
Les chèvres se parasitent en pâturant. Si l'on supprime le pâturage, plus de soucis. C'est pourquoi il n'y a pas ce problème de parasitisme en élevage hors sol (l'élevage hors sol chez la chèvre représente 90% des exploitation !) Pour vous faire une idée.
A partir du moment où les chèvres pâturent, il faut mettre en place des techniques pour limiter le parasitisme :
 
  • Le vermifuge chimique ; Eprinex, Panacure, Cydemectine ... efficace en éliminant les parasites mais chimique donc néfaste pour l'environnement et nous même ; également coûteux. Un autre point négatif la résistance (on y revient après). Petite aparté, l'agro-alimentaire a tellement bien négocié les cahiers des charges du label AB que les vermifuges ne sont pas compté comme traitement, on peut en donner autant que l'on veut, même en bio !!!
  • La gestion du pâturage : En s'appuyant sur le cycle des parasites, on effectue une rotation sur les sites de pâturage afin que les animaux ne se parasitent pas trop.
  • Élimination des parasites des pâtures : faire pâturer les champs par d'autres animaux qui n'ont pas les mêmes parasites (et vont ainsi absorber des parasites mais sans les sécréter) ou en éliminant de la parcelle en effectuant un labour (on les enterre !)
  • Le préventif : A certains moments clefs (en fonction de la lune notamment) on donne des plantes à tannin (châtaignier, tanaisie ..) pour permettre de ralentir le cycle du parasite.
  • Le curatif en médecine naturelle : Les huiles essentielles (Cannelle, Girofle, Ail, Origan ...) peuvent être donné pour éliminer une partie des parasites.
  • La sélection génétique : rendre le troupeau de plus en plus résiliant en ne gardant que les chevrettes des chèvres qui ne sont pas sensible aux parasites.

 

Sur notre ferme, nous mettons en place toutes ces méthodes : gestion des pâtures, traitements préventifs et curatifs en médecine naturelle, sélection génétique ... et quand cela ne suffit pas, et que la santé de la chèvre en dépend : traitement chimique. En bio, il y a un délais d'attente (période pendant laquelle on ne peut pas utiliser le lait après un traitement est multiplié par 2 par rapport au "conventionnel").
 
Mais où est le problème ?
Malgré une gestion très rigoureuse du parasitisme, de nombreuses précautions et une utilisation parcimonieuse des traitements chimiques (au cas par cas, après vérification de la présence de parasites), nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir que les parasites de nos chèvres étaient résistants aux traitements chimiques !
Une procédure de pharmacovigilance est en route pour prouver l'inefficacité du produit.
 
En attendant, beaucoup de questions : Malgré toute cette vigilance et une utilisation bien en dessous de la plupart des élevages, comment en sommes nous arrivés là ? Autre interrogation sur les possibilités de soin lorsqu'un animal n'aura pas les capacités à faire face à sa charge parasitaire ! Pour le moment la sélection génétique engagé depuis maintenant 5 ans portent ses fruits car c'est parmi mes jeunes chèvres que l'on donne le moins de traitement.
Affaire à suivre ...
 
Sinon, je passe l'info pour la dépannette qui se tiendra demain à Pierre et Marie Curie (voir pièce jointe) et le festival "La tête dans les étoiles" qui aura lieu à Sartilly ce weekend (Pièce jointe également)
 
Côté panier, il y aura de la viande de porc en commande. Les légumes de Philou et Marie Laure s'accordent à la météo : ça sent l'automne ! Donc pour apprécier les premières flambée de cheminée : Tisane d'Annabelle et petit chocolat de Nico !  Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous
Manon

PS : Promis la semaine prochaine je ferais plus court !

 


Vendredi 8 octobre

Bonjour,
Vous avez vu la belle herbe qui repousse partout ?
 
Et bien nous aussi ! C'est beau. Mais ce n'est pas au goût de ces dames !
Les chèvres ne veulent pas la manger !
Et oui, pendant plusieurs mois sans pluie, les crottes, les animaux morts (insectes, petits mammifères ...), les végétaux ... ne se sont plus décomposés. Du coup, lors des premières pluies, tous éléments se décomposent d'un coup. On suppose qu'une odeur doit s'en dégager, peut être même un goût ; invisible pour nous mais que les chèvres, qui ont le nez fin, ont bien senti ! C'est assez rageant de les mettre au milieu d'une belle prairie toute verte (comme un vert de printemps) et de les voir toutes le nez en l'air à attendre !
 
Sinon, autre mauvaise surprise, Ramsès n'aime plus les filles !
 
En effet le bouc qui devait assuré les saillies de mes chèvres cette année (comme il l'a très bien fait l'an dernier) n'est plus intéressé par ces dames ! Pourquoi ? Aucune idée ! Mais c'est très embêtant lorsque les chèvres tourner autour, se frotter contre lui en remuant de la queue pendant que monsieur cherche un moyen d'être tranquille pour manger ! Normalement, à la saison, un bouc n'a plus qu'une idée en tête : se reproduire (et parfois même jusqu'à en oublier de manger !). C'est d'ailleurs pour cela que les boucs sentent si fort en automne. Ils s'urinent sur les pattes avant et la barbichette pour développer une certaine odeur très attractive pour les chèvres. Dans le cas de Ramsès il n'y a aucune odeur !
Pour le moment on cherche un plan B : le bouc Poitevin (O'Maley) mais cela ne me permettrait pas de continuer notre sélection, utiliser ceux achetés chevreau au printemps (Tarzan et Torgal), mais ils n'ont que 7 mois ... Trouver un nouveau bouc au moment où tous les éleveurs ont évidemment besoin de leurs boucs ? Affaire à suivre !
 
Côté paniers, nous avons le regret de vous annoncer que Manon qui vous proposé, pendant la saison, bulots et coquilles St Jacques, ne reviendra plus, elle cesse son activité ! Snif ! Mais les autres producteurs seront bien présent au poste pour vous proposer leurs produits cultivés et/ou transformé avec passion. Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous

Manon

 


Vendredi 30 septembre

Bonjour,
 
Alors pourquoi les saillies de nos chèvres commencent le 21 septembre ?
Parce que 5 mois après c'est carnaval ! Alors on fête la fin de la "pause" hivernale avec notre fête préférée, puis c'est partie pour la saison avec les premières naissances ! Donc rendez vous à partir du 21 février pour les premiers chevreaux !
 
Pour parler de jardin...
Nous avons commencé à récolter les courges. Pour le moment, 120kg et nous savons que nous n'aurons pas beaucoup plus avec les quelques courges restées sur place qui sont à cueillir plus tardivement.
Nous vous mettrons des petites photos de la récolte ce weekend :)
Alors pourquoi si peu de courges cette année? Il y a bien sur la sécheresse qui a eu son petit effet, mais pas que. Quelques erreurs de notre part ont aussi été mis en évidence :
- Les plants que nous avons mis en terre étaient trop avancés. Si on peut vous donner un conseil, quand vous choisissez vos plants au printemps, il vaut mieux de petits plants vigoureux que de grands plants déjà bien développés. Les premiers auront plus de chance de réussites car ils s'implanteront mieux jeunes que trop vieux (risques de pincements des tiges notamment)
- Un repiquage peut-être trop léger, mal buté au pied.
- Une bâche d'ensilage non poreuse (les plants ont pris des coups de soleil et la terre n'était pas assez humide en dessous.
Mais de nos erreurs nous ne retiendrons que le meilleur : on fera mieux l'année prochaine :) pour espérer atteindre de nouveau les 500kg dont nous étions si fiers l'an passé !
 
Et l'animation dans tout ça ?
Pour cet automne, nous participons de nouveau au festival "Ferme en Folie".
Nous avons fait une programmation avec des nouveautés !
  • Soins aux créature mystérieuses : Par ces temps mystérieux de l'automne, des sorcières et des êtres magiques, venez découvrir les créatures mystérieuses qui vivent sur notre ferme : bêtes à grandes oreilles, pattes écailleuses et animaux cornus ! Un temps privilégié, où les enfants seront amenés à effectuer par eux mêmes les soins aux animaux. Ce sera également l'occasion pour les enfants de laisser libre cour à leur imagination en créant leur propre animal chimérique.
  • Sur les traces des bêtes fantastiques : Avec l'automne des bêtes étranges se sont installées sur la ferme et notre sorcière apothicaire à besoin d'aide. Pour cela, nous recherchons des apprentis sorciers et sorcières. Un parcours, sous forme de photo-guide, vous amènera à découvrir la ferme et ses alentours à la recherche de différents indices. Un jeu à faire en famille, 2 livrets de difficultés différents seront disponibles selon l'âge des enfants. Prévoir des vêtements adaptés à la météo et un stylo.
  • Baptêmes en poneys ou en carriole : Venez découvrir nos animaux à sabots lors d’un tour en poney ou en carriole tirée par Django notre âne du Cotentin. Au cœur de la ferme pendant le marché de producteurs, les enfants pourront être au contact des animaux de la basse cour. Animation courte entre 17h et la tombée de la nuit.
  • Le goûter des apprentis sorciers (avec l'association Aubépine) : Comme un apprenti sorcier, viens découvrir et cueillir les légumes qui se cachent dans le jardin d’automne. Et avec tous les ingrédients que nous récolterons, nous pourrons concocter un goûter afin de terminer la journée sur une note gourmande !
  • Fabrique ta potion magique (avec l'association Aubépine) : Fabriquer une potion magique, c’est ce que te propose l’association Aubépine. Lors d’une promenade dans la nature, nous cueillerons les plantes et découvrirons certains de leurs secrets. Avec tout ça, nous confectionnerons un petit remède de sorcière que tu pourras emporter avec toi !
 
Sinon côté paniers, cette semaine pas de régime, nous avons rectifié le formulaire, vous pouvez commander des crêpes ET des galettes. Il y aura égalment du porc en commande. Enfin, nous avons de l'huile de colza locale et zéro déchet, pensez à votre bouteille lorsque vous venez chercher votre commande. Pour commander c'est par ici. 
 
Bon week end à tous
 
Céline et Manon

 


Programme festival Fanfare

Venredi 23 septembre

 
Bonjour à tous,
Merci pour vos petits messages d’encouragement, cela nous motive de se savoir soutenu et nous encourage à travailler comme nous le faisons !
 
Cette semaine, nous nous sommes attaqué aux énooooormes tas de branches accumulés pendant l'été. Et oui ! Tout ce qui a été coupé pendant la période estivale pour nourrir les chèvres doit maintenant être "évacué" : le gros bois est coupé, les branches mises en tas. Le gros bois est ensuite transporté par Infante pour être stocké. Quand aux tas de branches, ils vont être broyé en BRF (Bois Raméal Fragmenté) pour servir d'apport au jardin (apport de carbone pour le compost) et également pour le paillage des passe-pieds.
 
Sinon, côté biquette, c'est parti ! Certaines de nos chèvres, et spécialement les chevrettes, ont été mises avec "Monsieur" mercredi 21 septembre. Mais pourquoi cette date ? (A vos réponses)
Cette année, nous gardons une 20aine de chèvre en lactation longue afin de faire un peu de fromage cet hiver (pour compenser ceux que l'on a pas pu faire cet été !). Il y a donc 13 chevrettes à la reproduction qui seront suivies par une bonne 30aine de chèvre. Normalement 70 chevreaux sont attendus pour le printemps prochain.
 
Ce week end, n'oubliez pas
* Festival de Fanfare *
Si besoin, je remets le programme en pièce jointe.
 
Oyé, oyé ! Il y aura de nouveau des crêpes et des galettes ! Pour le moment UNIQUEMENT SUR COMMANDE. Elle sont faites à Saint Pair par Corentin, avec des ingrédients 100% bio. Pour commander c'est par ici.
 
Bon week end à tous
Manon
 


 


Vendredi 16 septembre

Bonjour,
 
Ca y est ! Les chèvres mangent de nouveau de l'herbe ! Après exactement 2 mois sans pâturage, nos chèvres ont eu le plaisir de re gouter à la douce herbe normande! Nous avons également cassé la tirelire pour de la luzerne en granulé (et oui, notre stock de foin de luzerne n'a pas résisté aux besoins de l'été). Du coup, herbe + luzerne nous ont permis d'arrêter le chute de production.
 
Nous avons un nouvel outil qui nous permettra d'utiliser le cheval de trait au lieu de démarrer le tracteur : un roule foin. Démonstration en image !
 
Sur les portes ouvertes du week end dernier, nous avons un ressenti plutôt mitigé  : Manque ou mauvaise communication, fatigue de nous voir, concurrence avec d'autres évènements .... peut être un peu de tout, mais nous avons l'impression d'être passé à côté de nos objectifs.
Entre 120 et 150 personnes sont venues passer l'après midi sur la ferme, ce qui est pas mal. Mais contrairement à quelques personnes avec qui nous avons eu le plaisir d'échanger, la grande majorité des visiteurs présents venaient pour voir les lapinous trop choupinou et les chèvres trop mimi, mais pas vraiment pour échanger autour d'une agriculture plus vertueuse ! Dommage !

 

______________________________________
Côté panier, il y aura du fromage demi sec. Par contre pas de Tomme d'Antony pendant 2 semaines. Mais, il y aura de la viande de porc, de volaille et de boeuf. Pour commander, c'est par ici.
 
Bon week à tous
Manon

 


Vendredi 9 septembre

Bonjour à  tous

 

P​our demain, voici le programme :
Nous vous proposons 4 ateliers + 1 pour les enfants.
Nous vous accueillons dés 15h - Pensez à apporter des bottes !
 
Il y aura 3 créneaux de proposé : 15h15​ / 16h / 16h45. A chacun de ces créneaux, 4 ateliers (et celui des enfants) vous seront proposez : A vous de choisir
 
  • Je quitte mon CDI pour vivre dans un collectif en recherche d'autonomie.
Céline vous présentera comment fonctionne notre collectif ?
Quels sont nos démarches pour un mode de vie plus durable ?
 
  • Mise en place d'un petit maraichage sur sol vivant
Alex répondra à vos questions sur l'importance du respect du sol dans l'agriculture et le jardinage.
Est ce de la permaculture ?
 
  • Diminuer l'impact environnemental d'une ferme avec les rotations et l'agroforesterie.
Manu vous présentera pourquoi notre projet autour des arbres.
Comment produire avec un impact positif sur l'environnement ?
 
  • L'animal au cœur de la ferme : respect du bien être et de l'environnement
Manon vous présentera le projet de traction animal qui se développe sur la ferme.
Comment élever des chèvres laitières dans le respect ?
 
  • La ferme vu par mes yeux d'enfants
Marius, Layla, Léonore, Robin et Capucine présenterons à vos enfants leur environnement, les animaux et végétaux qui les entourent.
17h30 : Traite des Chèvres
 
 
Suivi du repas :
En utilisant des légumes et fromages de la ferme entre autres produits bios et locaux, Jérémy (Restaurant Les Tables) vous préparera un repas végétarien (Gratin de légumes au chèvre / Brownies et crème Chantilly)
Tarif : 15 € (10 € pour les enfants).
Il reste encore quelques places. N'hésitez pas à réserver.
__________________________________
Côté paniers, nous serons au complet avec le retour de Nico et de ses biscuits. Et retour des oeufs de Marie France.  Pour commander c'est par ici.
A demain !
Manon



1

Vendredi 2 Septembre

2
 
Bonjour,
Nous souhaitons la bienvenue à vous qui recevez pour la première fois le mail des paniers !
Manu, Alex, Céline, Jérémy, les enfants et moi sommes heureux de vous inviter pour...
 
Nos portes ouvertes le
Samedi 10 septembre
Voici le programme :
A partir de 15h :
Nous vous proposerons plusieurs visites pour découvrir les coulisses de notre ferme en transition : maraichage sur sol vivant / le fonctionnement d'une ferme collective et vivrière / les cultures biologiques et l'agroforesterie / gestion d'un troupeau en médecine naturelle et la traction animale.
Pour cela, chacun de nos "spécialistes" (!) vous attendront à différents points de la ferme pour une présentation et des échanges (durée entre 30 et 45 minutes).
Et pour les enfants : Visite de la ferme POUR les enfants et PAR les enfants.
Prix libre (les recettes serviront à financer les prochaines plantations d'arbres)
A 17h30 : Soins et traite des chèvres (classique)
A partir de 18h : Apéritif en musique
A partir de 20h : Repas (sur réservation) et musique
En utilisant des légumes et fromages de la ferme entre autres produits bios et locaux, Jérémy vous préparera un repas végétarien (Gratin de légumes au chèvre / Brownies et crème Chantilly)
Tarif : 15 € (10 € pour les enfants).
N'hésitez pas à venir nombreux et à faire découvrir à vos proches ce lieu que nous avons tant de plaisir à faire vivre, évoluer ... et partager.
 ___________________________________
Côté paniers et marché : La ferme du Cotis vous propose du Bœuf, Annabelle sera présente avec les tisanes. Retour de Valérie et Olivier pour le Jour du Pain ! Nicolas de "4 à cinq" sera encore en vacances, il revient le 21 septembre. Pour commander c'est par ici.
Bon week end à tous

Manon

 



 


Vendredi 26 Aout

Bonjour,

 

Que dire... de la pluie! ENFIN!
 
Nous sommes ravis de ces quelques millimètres qui vont aider à faire revivre nos prairies.
Il en faudra plus pour que toute la végétation en profite mais c'est mieux que rien.
Nous pouvons envisager de ressortir les chèvres d'ici quelques jours. Il est temps car la quantité de lait chute toujours et Manon vous a déjà parlé des conséquences que cela a sur la production fromagère.
 
Cette semaine nous étions en effectif réduit. mais nous avons de la chance car nos stagiaires et wwoofeuses ont assurés! Ainsi les chèvres ont pu sortir tous les jours manger des arbres.
Pierrick et Alexandre les ont beaucoup aider! Tous les jours il a fallu se rendre dans les champs pour faire de l'élagage. les branches au sol étaient à la merci de nos biquettes qui ont pu s'en donner à cœur joie! il va quand même falloir les remettre à l'herbe car on sent que ça leur manque.
Pendant ces missions, nous avons pu mettre le nez sur un nid de frelon asiatique... quelques piqûres mais rien de grave heureusement. Bien sur il va être pris en charge au plus vite grâce aux services techniques de la mairie.
 
Pour ceux qui ont manifesté de l'intérêt pour le parrainage des arbres sur la ferme, voici un lien vers CE FORMULAIRE pour pouvoir proposer votre aide.
 
Et cette semaine marque aussi la fin des animations estivales.
Nous faisons le point la semaine prochaine mais aux vues des demandent d'inscriptions, vous avez été au rendez-vous. Nous espérons que les personnes qui ont pu y participer ont passées de bons moments.
Nous remercions tout particulièrement Julie, qui a assurer la majeure partie de ces dernières. C'est aussi sa dernière semaine et après 6 mois de stage, elle va nous manquer !!!
 
 
Pour l'occasion elle vous propose un florilège de petites "pépites" qui sont parvenues à ces oreilles :)
 

Moi : pourquoi on élève des lapins à la ferme ?
Un enfant : pour s'en occuper et pour lui donner à manger
Moi : mhh c'est vrai qu'on s'en occupe, mais c'est pas vraiment pour ça qu'on les a....
Un autre enfant: pour les protéger contre les prédateurs ?


Céline en montrant une photo un bouc : comment on appelle le mari de la chèvre ?
Un enfant (maternelle) (ça sortait du cœur) : la licorne !!!
(Effectivement sur la photo il a de belles cornes...)


Comment on appelle le bébé du lapin ?
le lapinou (très souvent)  /  le cochon d'Inde (c'est vrai qu'on les met dans les mêmes clapiers..)  /   le lapinet    / le l'apéro ;)


Moi : La maman du lapereau ? La lapinette


Moi : Que boit la chèvre ? Les enfants presque à tous les coups : Du lait !!!


Pourquoi certaines chèvres ont des pampilles ? Théories avancées par divers enfants (souvent âge primaire) :
- pour faire le lait (c'est la théorie qui sort le plus souvent)
- pour les reconnaître (c'est vrai que ça aide...)
- pour se repérer dans l'espace (comme des antennes ?)


Questions d'enfants sur les poules :
"Pourquoi elle a des cheveux rouges ?"
"Pourquoi elle a une couette ?" (Comprendre "bague à la patte")
"Pourquoi elles sont pas affectueuses ?"


Un enfant (maternelle) en voyant l'âne : oh un lièvre !!, un autre : une girafe !
En voyant de loin les cochons : "des vaches !" (C'est vrai qu'elles ont des tâches noires..)


Céline : Est-ce que ce sont des gens qui plantent les fleurs sauvages dans la nature ?
Un enfant (maternelle) : non ! Ça peut être un petit tracteur par exemple..


Moi : Que boit le bébé lapereau ?
Un enfant (maternelle) : il boit du biberon
Moi : tu n'es pas loin, qu'est-ce qu'il y a dans le biberon ?
Enfant : du chocolat !


Un enfant en voyant les pupilles rectangulaires de la chèvre : du coup elle voit en carrés ?
 
 
Un enfant (4-5 ans) à propos du cochon d'Inde Origan : :il a les yeux rouges.... Est-ce qu'il est gentil ??"


"Le cheval c'est pareil que le nâne ?"


Un jour où il fait frais, une petite fille après avoir trait la chèvre : "c'est tout chaud ! J'ai envie de me mettre dedans"
 
 
Pendant le jeu de la soupe du cochon : Qu'est-ce que mange le cochon ? Réponse d'une petite de 2,5 ans : la Lune! (Ils ont de l'appétit mais tout de même ^^)
 

Je montre le bouc a une classe d'enfants de 3-5 ans :
Enfant : comment tu sais que c'est un garçon ?
Moi : regarde, on voit ses testicules
Enfant : c'est quoi les testicules ?
Un autre enfant, lui répond : c'est ça ! (Il soulève son t-shirt d'un coup et montre ses tétons)


Moi à une classe de 6-7 ans : vous avez entendu parler du scandale avec les pizzas et les kinders ?
Une petite fille, en prenant bien le temps d'expliquer : ils ont mis des bactéries dedans exprès pour rendre les gens malades parce que comme ça, ça faisait du travail pour les docteurs


Moi à une classe de 5-6 ans : comment on appelle cette grande famille d'animaux dans laquelle les bébés boivent du lait ? Un enfant : une famille nombreuse !


Un enfant (6-7 ans) juste après l'animation chèvres fromage : Julie tu sais j'ai bien tout suivi ton reportage sur le fromage... Comme ça je vais en refaire tout seul.
Moi : ah oui ?...
Lui : oui ! Et je t'en apporterai ! Comme ça tu pourras goûter aussi.
 
______________________________________________________________
 
Après ce petit moment détente, voyons ce qu'il se passe côté paniers :
 
Il n'y aura toujours pas de pain (Dernière semaine de congé pour Olivier et toute l'équipe du Jour du pain), ni d’œufs... et pas de biscuits non plus cette semaine car Nicolas prend des congés. Il sera de retour le 21 septembre.
Par contre côté chèvre, on aura des fromages demi-secs ! (en édition limité ^^).
Après le "Bruschetta" qui a mis du soleil sur vos plateaux de fromages, place au "5 baies"! Ce nouvel aromate va donner du piquant avec ses 3 poivres (noirs, verts et blancs) qui sont accompagnés de baies roses et de coriandre! Ici on l'a adopté :)
Sinon, pour commander fromages, épicerie, légumes, viande et boissons, c'est par ici.
 
 
Bon weekend à vous,
 
Céline et Alexandre

Vous êtes ici : Home Actualités